En 2018, il y avait 50 fois plus de Juifs Éthiopiens en Israël qu’en Éthiopie, première et deuxième génération confondues. Cette disproportion criante montre à quel point Israël est devenu une terre d’accueil majeure pour la diaspora appelée « Beta Israel ». Amorcée au milieu des années 1970, leur présence s’est accélérée avec les opérations migratoires organisées par le Mossad en 1983-85 et 1990-92, pour soustraire les Juifs d’Ethiopie aux crises sociopolitiques profondes sévissant dans le pays. Si la judéité (…)

Consulter l’article d’origine

Partagez notre article:

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email