Aller au contenu

Mayotte, une destination authentique !

Une île, à la forme d'un hippocampe retourné, absolument merveilleuse. Découvrez mes 2 semaines d'immersion sur cette île tellement authentique !

Découvrez l'île à l'hippocampe

Et oui, retournez votre tête et vous constaterez que l’île a une forme d’hippocampe: le sud représente la tête, la grande terre représente le corps, et la petite terre représente la queue.

2 semaines passées sur cette île incroyable, ou dirais-je, authentique ! Et oui, rien de prévu pour le tourisme ! Ce qui vous permet de vous immerger rapidement dans la culture et les traditions locales. Personnellement j’ai été frappé par le partage et l’accueil des habitants !

Histoire de Mayotte

Commençons par un brin d’histoire avec de rencontrer la population. Mayotte est une île française située entre Madagascar et l’Afrique. Elle appartient à l’archipel des Comores connu pour être les nations les plus pauvres du monde.

Mais l’île n’a pas toujours été française: En 1841, elle appartenait au Sultan Adriantsoly d’origine malgache qui l’a revendu ensuite à la France.

Un fait important que vous devez comprendre avant de vous aventurer sur l’île: Les Mahorais sont fiers d’être Français et ont réclamé, à plusieurs reprises, la volonté de rester Français lors de multiple referendum organisés dans les années 1970. Contrairement aux îles comoriennes qui ont souhaité redevenir indépendantes en 1975 suivi de plusieurs coup d’état et mercenariat qui finis par ruiner les îles sur les 25 années suivantes. Quant à Mayotte, elle devient un département Français en 2011.

Depuis de nombreuses années, Mayotte attire de nombreux Comoriens qui quittent leurs iles clandestinement pour tenter de vivre une vie meilleure. Mayotte est ainsi devenu la 2eme maternité de France avec un âge moyen de la population à 23 ans contre 41 ans en métropole. Par cette migration et ces nombreuses naissances, l’île souffre terriblement de cette sur-croissance: l’économie et l’espace disponible sur l’île ne permet pas de construire suffisamment d’école. Les migrants, sans papier, ne peuvent pas travailler, et ne peuvent pas non plus retourner dans leur pays qui ont décidé de leur fermer les frontières puisqu’ils ont décidé de s’en aller illégalement. Ils sont donc livrés à eux même, la situation devient ingérable et provoque de nombreux conflits et violences. Le vol et la délinquance, devient alors la seule solution pour ces migrants, pour la plupart mineurs, qui cherchent à survivre.

Une population très accueillante

Parait-il que le peuple Mahorais est connu pour son accueil: je vous le confirme ! Cela peut être surprenant sur les premiers jours: ils vous invite à partager leur table avec plaisirs. Les passants n’hésiteront pas à vous dire « bonjour, ca va ? » (« gégé » en mahorais) même s’ils ne vous connait pas. Ils ont le sens du partage et de l’entraide ! Je n’ai ressenti aucun racisme vis à vis des occidentaux à la peau blanche. D’ailleurs nous sommes appelé des Mzungu, et parfois pour les femmes, Mzunguette. Cette différenciation n’est pas péjorative, bien au contraire: ils sont honoré de nous voir sur leur île. Ils sont touché de savoir qu’on a fait le déplacement pour découvrir leur terre, leur histoire, leur tradition et leur culture.

Une société matriarcale

  • Les femmes ont le pouvoir (propriétaire des terre et des maisons)
  • masque de beauté

Une île authentique

  • pauvreté visible, bidonville
  • activité touristique très peu développé
  • Une immersion directe dans les villages et paysages mais aussi dans les traditions et cultures

L'insécurité de l'île

  • Enfants abandonnés à la suite des migrations
  • enfants qui deviennent des délinquant vivant dans les forets et cherchent à voler pour survivre
  • Des clans de mineurs à Mamadzou qui s’affrontent: caillassage, coupe coupe

La migration

  • les kwassa
  • 2 à 3 jours de navigation depuis la Madagascar ou des iles comoriennes

Faune et flore de l'île

  • des palmier, bananier, le fruit à pain
  • les roussettes
  • les makis (lémurien)
  • zébus
  • baobab

Voyager à Mayotte

Quelques règles à respecter

L’insécurité à Mayotte n’est pas aussi intense que ce qu’on laisse croire dans les médias mais quelques règles de bon sens sont néanmoins à respecter:

  • Dire bonjour dans les villages: Un bonjour (ou « Gégé » en Mahorais ») est une forme de respect envers le peuple que je vous conseille de respecter. Ne regardez pas au sol lorsque vous dites bonjour: regardez dans les yeux. 
  • Se renseigner à l’office du tourisme sur les éventuels endroits à éviter
  • Ne laisser pas vos affaires sans surveillances
  • Ne pas randonner seul ou à deux: je vous conseille un groupe de 5 minimum avec au moins 3 hommes pour dissuader les voleurs: n’hésitez pas à consulter le groupe Facebook « Randonnées Mayotte » pour vous synchroniser avec d’autres groupes de randonneurs
  • Etre discret, ne pas afficher son argent: enlever vos bijoux, votre montre, et tout autres signes de richesse. Restez simple !
  • Ne pas résister ou chercher à s’opposer: les délinquants sont le plus souvent des jeunes mineurs qui cherchent à s’en sortir: ils n’en veulent qu’à votre sac et votre argent et surtout pas à votre vie. Si vous donnez vos affaires sans résister, ils repartiront rapidement.
  • Eviter de sortir la nuit à Mamoudzou
  • Ne pas trainer sur les lieux isolés
  • Soyer respectueux de leur culture et éviter les excès (alcool, seins nus à la plage, bruits, etc…)
  • Voyager léger : laissez à votre hôtel tous vos papiers et CB: ne prenez que le stricte minimum

Activités et lieux à visiter

La traversée des terres en barge

De quoi vous mettre dans l’ambiance à la sortie de l’aéroport. Prenez un taxi pour 2 ou 3 euros et demandez à rejoindre la barge. Ne soyez pas surpris dans le taxi, vous serez probablement serré: ici ils prennent plus de passager que de fauteuil et la proximité ne dérange pas.

Vous arriverez alors à la barge: un bateau qui passe toutes les demi-heures pour faire le lien entre Petite Terre et Grande Terre. Je vous conseille de monter sur le dernier étage afin de profiter d’une vue incroyable pendant votre traversé !

Randonnée autour du lac de Dziani

Un lac de cratère situé au nord de Petite Terre qui s’est formé il y a entre 4000 et 7000 ans. Ce cratère d’une superficie de 45 hectares avec une profondeur de 18m forme un lac d’eau corrosif à 30°, PH entre 9  et 9.5. Ne vous y baignez donc pas ! Encore une fois, les points de vue sont absolument incroyables et n’hésitez pas à vous retourner pour contempler l’océan indien depuis les hauteurs du sentier: nous y avons vu de nombreuses tortues ! Nous sommes partis à deux mais je vous recommande néanmoins un groupe de 5 pour éviter de mauvaises surprises avec les voleurs. Bon marcheur que nous sommes, nous sommes partis à pied depuis Mamoudzou via la barge. 

La pointe de Mahabou

Un jardin botanique offrant un magnifique diaporama des deux terres. N’hésitez à monter sur la tour au bout de la pointe: elle vous offrira plus de hauteur ! Il s’y trouve également un parcours de santé: ca été pour moi un rendez vous quotidien pour faire mon sport et ma méditation.

L'île de Bandrélé en Kayak

Une île déserte à 2 km de la côte avec plusieurs petites plages isolées que vous pouvez occuper à vous seul pour une belle après-midi en amoureux. Nous sommes partis, avec le pique-nique, sur un canoé 2 places loué pour la journée à O’lolo pour 36€ à deux. Une vue incroyable sur le Mont Choungui lors de la traversé. N’hésitez pas non plus à faire le tour de l’île en canoé: vous y verrez de magnifiques petites plages, des falaises mettant en évidence les différentes couches volcaniques qui composent l’île mais aussi une eau bleu turquoise qui laisse entrevoir un magnifique paysage de coraux.

Le Mont Choungui

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Observation des baleines et dauphins

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Prendre son petit déjeuner sur l'îlot de sable blanc

Avez vous déjà pris votre petit déjeuner sur une île desserte au sable blanc ? Et bien, à Mayotte, c’est possible ! L’approche de l’île est un moment magique: l’île est splendide! On se croirait perdu au milieu de nulle part sur notre île privé ! Une légende mahoraise existe : la légende de M’tsanga Tsoholé. Un roi aurai construit cette île en accumulant du riz blanc pendant plusieurs années afin d’offrir à la princesse un mariage inoubliable.

Bronzer sur la plage de N'Gouja

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Le plus vieux Baobab de l'île sur Musicale Plage

Passez sur Musicale Plage pour écouter de nombreux concerts. Profitez en pour aller voir le plus vieux baobab de l’île bien visible sur la plage.

La ponte des tortues sur les plages de Moya

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

La pointe de Bouéni

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Quelques bonnes adresses pour bien manger

Le Barakili

Vous en avez marre de Mayotte. Vous souhaitez retrouver une bulle d’oxygène de métropole ? Le Barakili est un bar festif aux décorations, ambiance, plats et boissons de métropole. Nous y sommes aller 4 jours après mon arrivé à Mayotte et je peux vous dire que ca fait du bien de retrouver, de temps en temps, ce que l’on connait !

Barakii – Route Nationale 1 – 97600 Mamoudzou

La Caresse Cream

Un concept incroyable ! Une crème glacée unique en forme de petits rouleaux. Vous êtes fatigués d’une randonnée éprouvante, arrêtez vous, et offrez vous une caresse au lait à la vanille saveur passion surmonté d’un coulis de chocolat ! Un vrai régal et un très beau concept !

Rue du Commerce – Mamoudzou – 97600 Mayotte
 

ABOUT ME

Romain, passionné d’aventure et de projets de construction en tout genre !
Emerveillé et enthousiaste, le monde me faite vibrer ! Admirons le et respectons le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.