Mars continue de perdre son eau à un rythme bien plus rapide que prévu. Franck Montmessin, directeur de recherche CNRS au Latmos, nous explique en quoi cette découverte est intéressante et pourquoi les projets d’exploration humaine de Mars ne seront évidemment pas remis en cause.

Consulter l’article d’origine

Partagez notre article:

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email