Voilà plus de 60 ans que les astronomes étudient le vent solaire. Ce flux de particules — essentiellement des ions, des protons et des électrons — est éjecté de la haute atmosphère du Soleil. À une vitesse et à une température qui varient en fonction de l’activité de notre étoile. Mais…

Consulter l’article d’origine

Partagez notre article:

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email