La question paraît singulière. Mais quand on pense que les souris sont souvent utilisées comme modèle dans des études comportementales ou de psychopathologie humaine, on comprend qu’une telle caractéristique aurait une influence majeure sur l’interprétation des résultats. Chez les humains la cohérence entre personnalité et comportement a été attentivement étudiée et catégorisée par les psychologues. Chez d’autres espèces, en revanche, la compréhension des différences individuelles et des processus (…)

Consulter l’article d’origine

Partagez notre article:

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email